Enter your keyword

lundi 3 septembre 2018

Un smash the cake pour ses 1 an

Ecris par Le lundi, septembre 03, 2018
Léo a soufflé sa première bougie, le 28 Août et ma petite sœur voulait absolument lui faire une séance photo Smash the cake.
Bon j'étais pas trop pour au début, mais au final je me suis dit pourquoi pas !



Le Smash the cake, ("smash: signifiant écraser, démolir..."), c'est le seul moment logiquement ou tu vas laisser ton enfant avec un énorme gâteau pour lui tout seul, mais aussi que tu vas le laisser s'en mettre partout comme un fou ou pas.

1- Le choix du gâteau

Pour le choix du gâteau justement soit vous trouvez un bonne pâtissière qui vous fera exactement ce que vous désirez, soit vous le faites vous même ce qui ne requiert pas beaucoup d'ingrédients et de temps sachant que ce gâteau sera détruit.
Privilégiez des couleurs claires ou pastels.

2- Le décor

Honnêtement je m'y suis prise à la dernière minute, j'ai installée ma table de salle à manger contre mon mur blanc ainsi p'tit loup était à bonne hauteur. Des ballons simples ainsi qu'un ballon chiffre 1 (achetés chez Hema). Sachant que finalement on va plus photographier bébé et son super gâteau...


3- Le bébé

Alors moi j'avais clairement dit a ma sœur de venir un peu avant le goûter, Léo ainsi avait pu faire sa sieste et serait plus enthousiaste a la vue du gâteau. Oui car un bébé grognon, fatigué ou qui crève la dalle ce n'est pas la solution non plus et cela risque d'amener à une séance photo en larmes.

Ne vous attendez pas à ce que votre petit loup, se lâche sur le gâteau. Au début c'est ce que je pensais que Léo allait faire mais au final au début il osait pas du tout, quand il a découvert que la crème se mangeait là il c'est un peu plus laisser aller.














samedi 1 septembre 2018

En septembre, ça sera école à la maison !

Ecris par Le samedi, septembre 01, 2018
En revenant vivre sur Bordeaux, les institutrices en Belgique de la petite école ou étaient nos enfants nous avaient gentiment prévenues que Ema aurait du retard par rapport au programme français.

J'en avait surement déjà parlée dans un autre article, mais la deuxième année ici sur Bordeaux à était le déclencheur de notre décision pour le bien être d'Ema.

Quand nous sommes arrivés ici, l'école ma demandée les classeurs de ce qu'Ema avait fait en Belgique pour pouvoir voir son niveau et ainsi lui faire rattraper le retard par rapport aux élèves ici. J'ai apportée tout cela dés la rentrée de septembre. Et cela m'a était rendue deux semaines après.

Ema a passée sa première année ici en CE1, et aucun retard n'a était rattrapé, on lui a rajouté les matières par dessus des choses qu'elle n'avait pas encore vue. LOGIQUE...
Puis dés sa 1ère rentrée scolaire déjà les insultes ont commencées "quand elle était en jupe ou en short" etc...


Ema est passée en CE2, et bien oui on ne fait pas redoublé les enfants, ici !
Et encore des matières rajoutées par dessus et encore du retard pour elle.
Mais l'année de CE2 à était plus compliquée pour elle, elle ne passait plus à la cantine et éviter d'aller manger et personne n'y a fait attention.
Puis cela a fini par se régler Ema était une menteuse, il était impossible qu'elle ne passe pas pour manger... Soit Ema ment.
On est arrivé au stade qu'elle me suppliait pour revenir la chercher le midi.
Puis le second stade ou on pleure pour ne pas aller à l'école, ou elle a mal au ventre, ou elle se rend clairement malade pour ne pas y aller.
Je ne citerai pas, toutes les autres raisons ou autres qui se sont produites.

Ema est devenue agressive, stressée et plus aucune confiance en elle. Alors déjà qu'à la base c'est une petite fille timide et réservée et qui met du temps à s'adapter et à faire confiance. Là même ma famille ne la reconnaissait plus. Ema qui était en Belgique c'est complètement éteinte en deux ans ici.

Puis le coup de glas qui a fait que la décision soit irrévocable, le dernier bulletin.
Quand sur une matière en Français, la prof compare le résultat par rapport à un résultat d'un élève du degré au dessous d'Ema. BRAVOOOO !



Alors oui on l'a déscolarisé pour la rentrée de septembre. On lui en a parlée avant, en lui demandant aussi ce qu'elle en pensait, on lui a expliqués ensuite nos raisons.
Elle suivra les cours avec le CNED pour avoir une base.

Ses deux grands frères, sont au collèges et comprennent très bien le choix effectué. Pas de jalousie ni rien. Ils savent comment ça se déroulait pour Ema à l'école.

Mais le but de cette nouvelle année pour nous et :

  • qu'elle retrouve l'envie d'apprendre
  • de la revoir épanouie et heureuse
  • pour qu'elle reprenne confiance en elle et en ses capacités
  • qu'elle rattrape son retard à son rythme 
Alors je me dit qu'il faut penser au bien être de son enfant par tout les moyens qui sont à notre dispositions. 









vendredi 31 août 2018

En pause, repos etc...

Ecris par Le vendredi, août 31, 2018
J'ai eu un gros besoin de faire une pause réseau sociaux et tout simplement écrans.
Bizarre quand j'étais scotchée honnêtement sur facebook, snapchat, insta, du jour au lendemain je n'ai plus eu aucun attraits pour tout ça.

Mon pc ayant fait de grosses siennes, j'ai du changer ce qui a forcément aider à se déconnecter ainsi et autant de temps.

Quand tu n'as plus la motivation de publier sur le blog, ni même donner des news sur Facebook pour alimenter la parlotte de certaines personnes... où bien même sur instagram et bien c'est qu'il faut faire une pause.


Et honnêtement j'en avais besoin, j'ai pu profiter de mes loulous à 100%. 
Puis il a fallu prendre des décisions importante pour la scolarité de Mlle Ema, j'en parlerai dans un autre article.

Au jour d'aujourd'hui, je reviens en douceur. Car je n'ai toujours pas l'envie de publier sur certains réseaux sociaux ou alors très peu.
Alors bonne nouvelle ou pas ? je verrais par la suite.


Dans tout les cas me revoilà, avec une nouvelle page blanche. 

Et vous, vous est il déjà arrivée d'avoir envie d'une pause réseaux sociaux ?








lundi 16 avril 2018

Dégustabox - 1er test

Ecris par Le lundi, avril 16, 2018
A force de voir mes amies parler et mettre des photos sur la Degustabox.
Je me suis enfin "allez go, il faut absolument que j'essaie".

Nous voilà donc rentrer dans l'aventure de cette fameuse box culinaire, qui pour celles qui ne connaissent pas propose chaque mois à ses abonnés pour le prix de 15.99€ de recevoir de 10 à 15 produits originaux et tendances !! 

1- Ils promettent que la valeur des produits et supérieur au prix de la box. 
2- On peut résilier l'abonnement à la box à tout moment.
3- On reçoit une super fiche des produits reçus.

J'ai donc reçue la degustabox de Mars 2018. La box printanière.

- Assez surprise de la taille de la boîte, emballage super soignée et puis la petite étiquette ''Laissez-vous surprendre " J'adoreeeee !!

- Les pots en verre sont protégés dans du gros papier bulle, donc logiquement aucun risque de casse.


Dans cette box, nous avons donc eu : 


Maoam, Happy Fruttis 1.92€
May Tea, Thé vert parfum Menthe 1.69€
Wasa Bio pour 1.99€
Lindt, A cuisiner 65% cacao 2.50€


Panzani Tagliatelle qualité pâtes fraîches 1.69€
Bret's Chips Nature Bio au Sel de Guérande 100g pour 1.89€
Oreo  Original 1.35€


- Sauce Qualité Fraîchement cusinée de Panzani pour 2.30€
- La tourangelle, Huile bio d'avocats et de Coco 6.50€


- Tourtel Twist, Citron vert et note de menthe façon mojito 4.35 pour 6 bouteilles

J'adore la menthe mais dans les boissons pas trop fan, et là je me retrouve avec des boissons menthe.
Je ne compte pas rester sur ma première box et vais encore tenter l'expérience dégustabox.




Articles populaires

Copyright

Les photos et les textes de ce blog ne sont pas libres de droits. Donc vous n'êtes pas autorisés à vous en servir sans en demander l'autorisation éventuelle. Merci de respecter mes écrits et mes photos. Tous droits réservés ©Copyright mamandequatreloustics.com